×
Home > Entreprise > Gestion durable & responsabilité > Achat responsable des matières premières

ACHAT RESPONSABLE DES MATIÈRES PREMIÈRES

Avec bonne conscience

CERATIZIT n'utilise pas de matières premières sources de conflits

Les pratiques d'entreprise éthiques que nous fixons à nos employés dans notre Code de conduite s'appliquent également à nos actions en tant que Groupe. L'un des principes fondamentaux est le respect des droits de l'homme dans notre approvisionnement en matières premières. C'est pourquoi nous n'achetons et n'utilisons pas de matières premières provenant de régions dans lesquelles leur extraction alimente des conflits entraînant une violation de ces droits.

Les minerais du conflit

Les minerais de conflit sont des matières premières extraites en République démocratique du Congo dans un contexte de conflit armé et passés en contrebande par le biais de pays tiers. Le tungstène et le cobalt, font partie de ces minerais au même titre que le tantale, l'étain et l'or.

Contrôle scrupuleux des fournisseurs

L'organisme fédéral américain « Security and Exchange Commission », par sa loi du Dodd Frank Act (Art. 1502), fournit des directives claires aux entreprises concernant l'obligation de prouver que les matières premières n'alimentent pas les conflits sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. CERATIZIT s'est associé à d'autres acteurs de l'industrie du tungstène pour créer le groupe de travail TI-CMC (Tungsten Industry Conflict Minerals Council). Ce groupe a développé une procédure commune permettant de contrôler la conformité des fonderies avec ces directives.

Partenaires commerciaux triés sur le volet

Le TI-CMC coopère avec des organismes d'autres secteurs, comme le RMI (Responsible Minerals Initiative) afin de couvrir également des minerais tels que le cobalt, le tantale, l'étain et l'or. Cette collaboration a permis d'établir une liste d'entreprises de confiance satisfaisant l'ensemble des directives de conformité. CERATIZIT entretient des relations d'affaires de confiance avec les membres du RMI identifiés comme fonderies « sans conflit » ou en cours d'homologation.